Aller à contenu principal

IKEA opte pour des piles 100% rechargeables à partir d'octobre 2021

ZAVENTEM, le 30 Septembre 2020 – Conformément à l’engagement de IKEA d’inspirer et d’aider chacun d’entre nous à vivre une vie plus saine et plus durable à la maison, toutes les piles alcalines non rechargeables seront retirées de l’assortiment mondial d’ici octobre 2021. Avec cette décision, IKEA souhaite inciter les consommateurs réguliers de piles à passer aux modèles rechargeables. En effet, leur usage régulier permet aux consommateurs d’économiser de l’argent et de réduire leurs déchets.

Selon plusieurs études comparatives d’évaluation du cycle de vie des piles alcalines, l’impact environnemental de celles-ci est plus élevé que celui des piles rechargeables à hydrure métallique de nickel (NiMH) lorsqu’elles sont utilisées dans des appareils ménagers énergivores du quotidien et donc régulièrement rechargées. C’est ainsi le cas des jouets électroniques, des lampes de poche, des enceintes portables ou des appareils photo.1

Après seulement 10 recharges de piles NiHM rechargeables, comme les piles LADDA vendues en magasin IKEA, les émissions de gaz à effet de serre sont plus faibles qu’avec l’utilisation de piles alcalines, et ce pour la même quantité d’énergie. Au bout d’environ 50 recharges l’impact environnemental global2 des piles NiMH est égal, voire inférieur, à celui des piles alcalines.3

Emelie Knoester

"Les consommateurs qui utilisent souvent des piles ont tout à gagner à passer aux modèles rechargeables. Ils peuvent réaliser des économies significatives sur la durée, tant au niveau de l’environnement que de leur portefeuille. L’année dernière, IKEA a vendu près de 300 millions de piles alcalines dans le monde. Nous voyons donc un grand potentiel pour inciter nos clients à adopter de nouveaux comportements et à utiliser les piles rechargeables au maximum de leur potentiel", explique Emelie Knoester, Responsable de secteur d’activité chez IKEA Range & Supply.

En FY19, IKEA a vendu près de 300 millions de piles alcalines dans le monde. Les calculs indiquent qu’hypothétiquement, si tous les clients IKEA remplaçaient les piles alcalines ALKALISK par des piles rechargeables LADDA dans leurs appareils énergivores et les chargeaient seulement 50 fois, le volume global des déchets serait réduit de 5 000 tonnes par an.4 Une pile LADDA étant rechargeable jusqu’à 500 fois, il existe un véritable potentiel de réduction des déchets.

Piles rechargeables LADDA
Caroline Reid

"Nous poursuivons une démarche visant à inspirer et à aider chacun à vivre de façon plus saine et plus durable dans le respect de la planète. En retirant progressivement les piles alcalines et en privilégiant notre assortiment de piles rechargeables, nous faisons un pas dans cette direction. Nous offrons à nos clients une solution pratique et économique pour prolonger la durée de vie des produits et des matériaux et pour réduire les déchets", déclare Caroline Reid, Responsable développement durable chez IKEA Range & Supply.

Cet engagement s’applique au niveau mondial et inclut l’assortiment ALKALISK de piles alcalines. Pour l’instant, la pile bouton au lithium-ion appelée PLATTBOJ restera dans l’assortiment, car certains produits actuellement vendus par IKEA nécessitent une pile bouton pour fonctionner.

L'assortiment de piles alcalines ALKALISK

Sources: Études comparatives d’évaluation du cycle des piles alcalines par rapport aux piles rechargeables NiMH

  • Dolci, G., Tua, C., Grosso, M. et Rigamonti, L., 2016. Life cycle assessment of consumption choices: a comparison between disposable and rechargeable household batteries. The International Journal of Life Cycle Assessment, 21(12), pp. 1691-1705.
  • Mahmud, M.A., Huda, N., Farjana, S.H. et Lang, C., 2019. Comparative life cycle environmental impact analysis of lithium-ion (LiIo) and nickel-metal hydride (NiMH) batteries. Batteries, 5(1), p. 22.
  • Parsons, D., 2007. The environmental impact of disposable versus re-chargeable batteries for consumer use. The International Journal of Life Cycle Assessment, 12(3), p. 197.
  • Menet, J.L. et Gruescu, I.C., novembre 2013. Comparative Life Cycle Assessment Of Alcaline Cells And Ni-Mh Rechargeable Batteries

1 Analyse comparative du cycle de vie des piles alcalines par rapport aux piles rechargeables NiMH. Dolci et al., 2016 ; Mahmud, 2019 ; Parsons, 2007, et Menet and Gruescu, 2013.
2 Changement climatique, acidification, eutrophisation (terrestre, d’eau douce et marine), écotoxicité de l’eau douce, toxicité pour l’homme (effets cancérigènes et non cancérigènes), particules, épuisement des ressources en eau, épuisement des ressources minérales et fossiles
3 Analyse comparative du cycle de vie des piles alcalines par rapport aux piles rechargeables NiMH. Dolci et al., 2016 ; Mahmud, 2019 ; Parsons, 2007, et Menet and Gruescu, 2013.
4 Les calculs tiennent compte des études comparatives d’évaluation du cycle de vie indiquées dans la note de bas de page 1 et sont appliqués aux piles LADDA et ALKALISK selon les ventes FY19 de LADDA, en supposant que toutes les piles LADDA soient rechargées 50 fois conformément à la norme CEI 61951-2 Ed.3 (2011) et dans des appareils énergivores.