Aller directement au contenu

7 étapes vers un meilleur sommeil

Ces sept facteurs jouent un rôle important dans la qualité de votre sommeil pendant la nuit, ce qui affecte votre énergie, votre santé et votre bonheur le lendemain.

Des pieds portant des chaussures de sport rouge vif appuyés sur une pile d’oreillers blancs, avec une lampe en arrière-plan.

Étape 1 : souciez-vous du confort

Le premier facteur, le confort, est le plus important. Un lit confortable, un oreiller qui convient à votre position de sommeil et la bonne couette sont essentiels pour un bon sommeil. Le choix d’un matelas ferme ou souple dépend de votre position de sommeil. Le choix d’oreiller est aussi très personnel. Votre oreiller devrait convenir à vos goûts, mais aussi à votre position de sommeil et votre matelas.

Une enfant aux longs cheveux blonds est couchée sur un oreiller souple. Elle a un masque de nuit duveteux sur la tête.

Étape 2 : bloquez la lumière

Les rideaux et les stores opaques peuvent faire toute la différence en bloquant la lumière naturelle et les lumières de la ville. Si rien d’autre ne fonctionne, un masque de nuit conviendra. La couleur de la lumière est un autre élément à prendre en considération. Une lumière chaude est la meilleure option lorsque vous vous préparez à dormir. Une ampoule à intensité réglable qui permet de changer la chaleur de la lumière peut être un très bon investissement. Et évitez d’inclure des écrans dans votre chambre à coucher, puisque les appareils électroniques émettent une lumière bleue qui fait croire à notre corps qu’il est l’heure de se réveiller, ce qui complique le sommeil.

Étape 3 : gardez votre chambre au frais

La température est le prochain facteur à prendre en considération. La température idéale pour la chambre à coucher est de 16 à 17 °C. Cependant, une bonne ligne directrice est de la maintenir quelque part où vous vous sentez à l’aise entre 13 et 20 °C.

Dans une chambre calme, un homme qui porte la barbe est assis sur un lit avec les jambes croisées en position de méditation, regardant par la fenêtre.

Étape 4 : bloquez le bruit

Dans un monde parfait, votre chambre devrait être une oasis de calme. Un endroit loin des sons indésirables et intrusifs qui peuvent interférer avec une bonne nuit de sommeil. Ceci étant dit, il peut être difficile de garder le bruit à l’extérieur. Les accessoires en tissu, comme les rideaux lourds et les tapis épais, aident à isoler la chambre à coucher et amortissent les vibrations.

Étape 5 : améliorez la qualité de l’air

Puisque nous passons beaucoup de temps dans la chambre à coucher, il est particulièrement important d’avoir une bonne qualité d’air dans la pièce. Un ventilateur, un climatiseur, un purificateur d’air ou certaines plantes vertes (préférablement de l’aloès ou une plante-araignée) peuvent faire une grande différence. Il est également important de s’assurer que l’air où vous dormez n’est pas trop humide. Un taux d’humidité trop élevé empêche la sueur de s’évaporer de notre corps, ce qui fait en sorte que l’on a chaud et que l’on se sent collant.

Une femme aux cheveux roux debout dans une chambre à coucher qui essaie différentes couleurs de peinture en peignant des lignes sur un mur blanc.

Étape 6 : créez une oasis de calme

Les couleurs affectent notre esprit de différentes façons. Les meilleures couleurs (ou les plus relaxantes) sont le bleu, le jaune et le vert. Le moins bon choix pour bien dormir ? Violet. Lorsqu’il est question de mobilier dans la chambre à coucher, c’est facile. Simplifiez les choses et gardez l’encombrement sous contrôle. Si vos possessions sont bien rangées, vous aurez de meilleures chances de bien dormir. Vous vous sentirez alors mieux à votre réveil.

Étape 7 : évitez le café et les cigarettes

C’est bien connu que la caféine dans le café rend le sommeil plus difficile. Même une seule tasse de café en après-midi peut suffire pour vous empêcher complètement de dormir. L’alcool, quant à lui, relaxe votre corps et ralentit votre système nerveux. Bien, n’est-ce pas ? Non. Si vous buvez, votre corps devra passer toute la nuit à composer avec les effets négatifs de l’alcool. Donc, plutôt que de se reposer, il doit travailler. De plus, puisque l’alcool détend les muscles de la gorge, il vous rend plus sujet à ronfler. La nicotine du tabac affecte aussi votre organisme de nombreuses façons. Tout comme l’alcool, elle a tendance à empêcher votre corps de se reposer complètement. Cela signifie que les fumeurs ont souvent plus de difficulté à s’endormir et à rester endormis.