Diffusion de nouvelles pratiques

La diffusion par les cultivateurs de meilleures pratiques agricoles


Sundar Borude vit dans le Maharashtra, état du centre de l’Inde. Il est devenu un fervent défenseur du projet commun de IKEA et du WWF et un modèle pour ses voisins. Comme de nombreux agriculteurs de sa région, il peinait pour vivre de sa production. Les choses ont commencé à changer il y a trois ans, lorsqu’il a contacté un centre local de ressources agricoles.
 
«Je voulais des conseils pour améliorer mes bénéfices – l’environnement n’était pas ma préoccupation première. Mais j’ai beaucoup appris sur la culture durable, et quand ce projet a démarré, on m’a demandé de devenir formateur principal pour diffuser les bonnes pratiques parmi les cultivateurs de mon village.»
 
Il a donné l’exemple en mettant ses connaissances à profit sur sa propre exploitation: «Je n’ai augmenté ni les doses de pesticides ou d’engrais chimiques, ni la consommation d’eau, en dépit de l’augmentation du nombre de plants par acre. Maintenant, mes voisins veulent apprendre à faire de même.»
 
L’augmentation de ses revenus a en outre permis à Sundar d’investir dans un système d’irrigation goutte à goutte: «Le goutte à goutte est plus efficace que l’ancien usage d’inonder l’ensemble du champ; la plupart de l’eau se perdait en ruisselant et en emportant les éléments nutritifs. Maintenant, les plants ont de l’eau où et quand il le faut. Rien n’est gaspillé.»
 
Les résultats et les conseils pratiques de Sundar Borude contribuent à convaincre les voisins les plus sceptiques qu'il est possible d'améliorer les récoltes et d’augmenter les bénéfices tout en réduisant la consommation d’eau et de produits chimiques.
 

Les expériences de terrain sont complétées par une formation en classe à l’intention des fermiers désireux d’apprendre à transmettre leurs connaissances à d’autres dans leurs villages.

Les pulvérisations chimiques coûtent cher et sont dangereuses, mais les cultivateurs le font car une attaque de ravageurs peut ruiner une année de travail. Sundar Borude leur apprend à reconnaître précocement les insectes bénéfiques et les nuisibles, et à pulvériser avec des extraits végétaux non nocifs.

Les pièges à phéromones renseignent les fermiers sur le type et le nombre d’insectes dans les champs, pour éviter des pulvérisations inutiles de pesticides.

On revalorise les anciennes connaissances sur le compost et le fumier, ce qui réduit le besoin de coûteux engrais artificiels. De plus, un sol enrichi en matières organiques nécessite moins d’eau.

Lire nos rapports

Télécharger nos rapports, notre Code de conduite, etc.

Jobs chez IKEA

Vous évoluez,
IKEA évolue aussi.