Traditions suédoises

Pâques

Pâques - un week-end de quatre jours

Pour de nombreux Suédois, Pâques est un week-end printanier de quatre jours, pendant lequel ils peuvent enfin se consacrer à nouveau aux travaux de jardinage après un long et sombre hiver. Les maisons sont ornées de décorations pascales typiques, des poussins et des œufs peints, dans leurs plus beaux atours, entourés de rameaux de bouleau rehaussés de plumes. Les tables ploient sous le poids des délices tels que le saumon ou le rôti d’agneau. Les enfants fouillent le grenier ou les placards à la recherche du «påskkärring» ou costume de sorcière parfait. Ils se dessinent d’épaisses lèvres rouges et de grosses taches de rousseur noires dans le visage. Armés d’un balai et d’un panier, ils se promènent dans le voisinage, frappent à toutes les portes et souhaitent de joyeuses Pâques.
Midsommar

Midsommar

Pendant le week-end le plus proche du 24 juin, qui marque le début officiel de la belle saison, les Suédois célèbrent leur grande fête de l’été. Cette coutume remonte sans doute à une ancienne fête du solstice. Des récits traditionnels évoquent des romances et des secrets. L’après-midi, les gens se réunissent (souvent vêtus du costume typique) pour dresser le mât de Midsommar. Il y a des rondes, des chants, des concours, le tout au son de l’accordéon et du violon, sur des airs folkloriques. Tout ça donne bien sûr faim et soif, et on finit par s’asseoir aux tables de jardin ou sous les auvents des caravanes pour savourer un repas traditionnel. Des pommes de terre nouvelles, cuites dans de l’aneth, sont servies avec différents plats de harengs et de la crème aigre, décorés avec de la ciboulette fraîche et du beurre réfrigéré. Il y a presque toujours de la bière et de l’eau-de-vie à boire et des fraises accompagnées de glace et de chantilly en dessert.
Ecrevisses

Ecrevisses - un régal pour les papilles à la fin de l’été

Imagine-toi une maison de campagne au clair de lune, près d’un petit lac, quelque part en Suède. Imagine ensuite que la table soit mise dans la cour, les plateaux débordants d’écrevisses rouge vif. Dans la pénombre brillent des lanternes en papier, décorées de visages lunaires. On entend des rires, des bruits de mastication et de déglutition, des chants et un «skål!» occasionnel. Les convives portent des chapeaux en papier rigolos et des bavoirs ornés de motifs d’écrevisses multicolores. Chacun est équipé des couverts à écrevisses nécessaires, d’assiettes en carton et de tout un répertoire de chants qui retentissent à chaque tournée d’eau-de-vie.
Noël

Noël

Les Suédois adorent Noël et ne ménagent pas leurs efforts pour créer une véritable atmosphère de Noël dans leur maison. Ils célèbrent cette période de l’année, qu’ils savourent pleinement, en famille et en compagnie d’amis proches, s’entourant de tout ce qu’exige la tradition. Les lumières et les bougies jouent un grand rôle dans ces événements qui entourent et précèdent Noël, car elles mettent une touche de lumière et de chaleur dans les foyers suédois, en cette période où il fait sombre quasiment en permanence. Des décorations de Noël, comme des lampes en forme d’étoiles, sont placées aux fenêtres. Elles créent une ambiance douillette et dardent des rayons lumineux dans l’obscurité pour les passants. Tôt dans la saison, les magasins sont pleins de bonnes choses car beaucoup des spécialités de Noël nécessitent une longue préparation. D’ailleurs que serait un Noël suédois sans le traditionnel «smörgåsbord»? La fête suédoise de la Sainte-Lucie remonte aux 17e et 18e siècles. Sainte-Lucie apparaît le 13 décembre, dans une très longue robe blanche, ceinturée à la taille d’un ruban rouge. Sa tête est ornée d’une couronne de rameaux d’airelles. Les lumières en forme de cœur sur la couronne lui donnent l’apparence d’une auréole. Lucie est accompagnée d’un chœur de garçons, aux chapeaux ornés d’étoiles dorées, qui chantent des chants de Noël. Après la musique, Lucie distribue la traditionnelle brioche au safran «Lussekatter» et des boissons chaudes à son public.