Magasin de Rouen

A la sortie de l'hiver, poussés par leur instinct à quitter les lieux d'hivernation pour rejoindre leurs lieux de reproduction (janvier à mars), les amphibiens effectuent des migrations pouvant s'étendre de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres. La migration de retour a lieu dès la fin de saison de reproduction (juin à novembre). Durant ces périodes les amphibiens sont souvent victimes de la circulation routière et dans certains cas, ce sont des populations entières qui sont susceptibles de disparaître.

Ce phénomène concerne les routes nationales et départementales, mais aussi les routes forestières ouvertes à la circulation publique, notamment dans les forêts domaniales situées à la périphérie de l'agglomération rouennaise. De plus, le contact entre les populations situées de part et d'autre de la voie peut provoquer un isolement génétique pouvant porter préjudice à des espèces déjà rares.

La construction de crapauduc pourra contribuer à désamorcer l'isolement génétique et préserver les crapauds s'aventurant sur la route. Pour cela, on programme de construire des tunnels pour batraciens (crapauduc) qui doivent se baser sur une bonne connaissance des lieux de migration.